Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Comment préserver et maintenir une voiture inutilisée en bon état ?

Conseils pour entretenir une voiture inutilisée en bon état

Partager cet article

Sommaire

Lorsqu’une voiture reste immobilisée pendant une longue période, il est essentiel de mettre en pratique certaines mesures d’entretien pour éviter la détérioration de ses composants. Dans cet article, nous vous expliquons comment entretenir une voiture qui ne roule pas afin de conserver toutes ses performances et son efficacité lorsque vous décidez de la remettre en circulation.

Entretien du moteur

Pour protéger le moteur lors de longues périodes d’inactivité, quelques gestes simples sont à adopter :

  • Vérifier le niveau d’huile : effectuez cette vérification régulièrement pour repérer d’éventuelles fuites et vous assurer que le moteur est toujours suffisamment lubrifié.
  • Faire tourner le moteur : démarrer votre voiture au moins une fois par mois permettra de faire circuler les fluides et ainsi de garder les pièces en mouvement lubrifiées.
  • Utiliser un stabilisateur de carburant : ajouté au réservoir, ce produit permet de prolonger la durée de vie du carburant et prévient la formation de gomme et de vernis dans le système d’alimentation.

Maintien de la batterie

L’une des problématiques majeures pour une voiture inutilisée est la décharge de la batterie. Heureusement, il existe des solutions simples pour y remédier :

  • Débrancher la batterie : cette méthode, bien qu’efficace, implique de réinitialiser certains paramètres électroniques de votre voiture.
  • Utiliser un chargeur/mainteneur de batterie : cet appareil aide à alimenter la batterie en continu tout en assurant une charge optimale et sans risque de surcharge.

Protection contre la corrosion et l’usure des pneus

Les éléments extérieurs peuvent également causer des dégâts à votre véhicule inutilisé. Voici quelques conseils pour les éviter :

  • Laver et sécher le véhicule avant le stockage : cela permettra d’éviter l’apparition de traces de rouille et taches sur la carrosserie.
  • Protéger les parties métalliques avec un produit anti-corrosion : ce traitement facilitera grandement la préservation des surfaces exposées à l’humidité, notamment sous le capot.
  • Sur-gonfler les pneus : cela évite leur déformation et assure une meilleure stabilité du véhicule durant son immobilisation prolongée.
  • Placer des cales sous les roues : elles soulagent les suspensions et empêchent l’écrasement des pneus sur leurs points d’appui au sol.

Prévention des problèmes électriques et électroniques

Particulièrement vulnérables en cas d’inactivité prolongée, les systèmes électriques et électroniques de votre voiture doivent faire l’objet d’une attention particulière :

  • Vérifier régulièrement le fonctionnement des feux : cela inclut les phares, les clignotants et les feux stop.
  • Inspecter les connecteurs électriques : ces points sensibles peuvent être endommagés par la corrosion engendrée par l’humidité présente dans l’environnement.
  • Déplacer le véhicule à l’intérieur quand il fait froid : les variations extrêmes de température peuvent avoir un impact négatif sur le système électronique du véhicule.

Utilisation de protection contre l’humidité et les rongeurs

S’attaquant volontiers aux câbles et autres composants de votre voiture, les rongeurs constituent une vraie menace pour votre véhicule immobilisé. Pour éviter leur intrusion et les dégâts associés, pensez à :

  • Mettre des répulsifs anti-rongeurs : disponibles sous différentes formes, ils permettent d’éloigner les nuisibles sans endommager votre voiture.
  • Utiliser des absorbeurs d’humidité : placés à l’intérieur du véhicule, ces dispositifs limitent la condensation et préservent ainsi les circuits électriques et électroniques.

Précautions pour la remise en circulation de la voiture

Avant de redémarrer votre voiture après une période d’immobilisation, il est recommandé de mettre en œuvre les mesures suivantes :

  • Vérifier le niveau de tous les fluides : cela concerne l’huile moteur, le liquide de frein et le liquide de refroidissement.
  • Faire un contrôle visuel des courroies et des durits : leur état peut s’être détérioré au fil du temps avec des conséquences potentiellement graves sur le bon fonctionnement de votre véhicule.
  • Effectuer un essai routier : rouler doucement pendant quelques kilomètres est un moyen efficace de repérer les éventuelles anomalies tout en permettant à chaque composant de revenir progressivement à sa température et pression de fonctionnement normales.

En somme, entretenir une voiture qui ne roule pas nécessite une attention soutenue et l’application régulière de ces différentes précautions. Ainsi, vous pourrez pleinement profiter des performances de votre véhicule lors de sa prochaine utilisation.

S'inscrire à la Newsletter

Recevez des mises à jour du blog

Quelques vieilles bagnoles

Constructeurs

daf 66

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous voulez booster votre activité ?

Vous êtes un passionné de l'automobile et vous souhaitez écrire un article sur notre blog ? Discutons-en, envoyez-nous un message.

boost-ton-business
Retour en haut
Retour haut de page

Contactez-nous

Remplissez le formulaire ci-dessous et notre équipe se fera un plaisir de vous répondre.